Electre

d’après Sophocle

Création le 13 décembre 2019 au Théâtre Terzieff – ENSATT (les Clochards Célestes hors les murs)

Diffusion Théâtre de l’Opprimé – Paris


Mise en scène
Marceau Deschamps-Ségura
Collaboration artistique Miléna Wendt
Assistanat à la mise en scène Judith Policar
Dramaturgie Ariane Issartel

Avec
Lucie Durand
Claire Faugouin
Margot-Marie Ménéguz
Romaric Olarte ou Marceau Deschamps-Ségura (en alternance)

Co-production la Rookerie

Soutiens
les Tréteaux de France, Les Clochards Célestes, L’Ecole du jeu – Delphine Eliet


Agamemnon, fils d’Atrée, règne sur Mycènes aux côtés de sa femme Clytemnestre et de leurs enfants : Iphigénie, Chrysothemis, Electre et Oreste. Pour pouvoir partir en guerre contre Troie, il sacrifie sa fille Iphigénie et délègue son pouvoir à son cousin, Egisthe. À son retour, Clytemnestre a pris Egisthe pour amant et tous deux l’assassinent dans son bain. Oreste, danger pour la couronne, est exilé. Electre, furieuse, est tenue en captivité hors du palais.

 

En nous inspirant des codes de jeu antique, nous racontons le retour d’Oreste, qui permet aux enfants de faire couler le sang des meurtriers de leur père, et d’obtenir sa vengeance. L’histoire et la mythologie, les récits étaient portés par trois comédiens, exclusivement des hommes, qui se répartissaient les personnages de manière hiérarchisée. Nous décidons de reprendre ce partage des rôles, mais dans une distribution majoritairement féminine justement pour questionner le mécanisme de représentation.

%d blogueurs aiment cette page :